5 conseils pour réussir son investissement locatif en 2015

conseils investissement immobilier locatif

Pour faire fructifier vos économies, et vous construire un patrimoine, vous avez en tête de réaliser un ou plusieurs investissements locatifs ? Placer dans la « pierre », avec l’achat d’où ou de plusieurs biens immobiliers, ne doit pas être fait à la légère, car les sommes en jeu sont importantes ! Pour réussir ce placement suivez notre liste de 5 points à surveiller.

Avant de vous lancer, il faut définir un objectif

Réaliser un investissement locatif est une des multiples solutions à la disposition des ménages qui souhaitent développer leur patrimoine. Y avoir recours nécessite de se poser les bonnes questions en amont. A quelle logique correspond ce placement ?

  • Vous voulez diversifier votre patrimoine car vous avez déjà d’autres placements financiers (livrets, actions en bourse, art, etc.) ;
  • Vous voulez vous assurer un complément de retraite de quelques centaines d’euros tous les mois ?
  • Vous voulez payer moins d’impôts et profiter des allègements permis dans le cadre de certains investissements locatifs ?
  • Vous voulez transmettre un patrimoine immobilier à vos enfants ?
  • Vous souhaitez louer une maison qui deviendra ensuite votre résidence principale ?

Déterminez votre objectif, pour cerner le type de biens qui vous correspondent. En effet, rien ne sert de dépasser un certain montant pour profiter de réductions d’impôts, car celles-ci sont plafonnées. De même, si vous recherchez un placement qui vous rapportera de l’argent tous les mois au moment de la retraire, alors celui-ci doit être financé d’ici là, ce qui impose des contraintes de prix.

Prenez tous les paramètres en compte

En immobilier, on a coutume de dire qu’il existe trois critères importants : l’emplacement, l’emplacement et l’emplacement !

Oui, choisir un bien dans une ville ou un bassin de population qui connaît une croissance régulière, et dans laquelle la demande est forte, est l’assurance de louer rapidement, et à de bonnes conditions. Sélectionnez des biens proches des commerces en ville, mais aussi non loin des écoles si vous ciblez les familles. Pour un investissement locatif saisonnier, surveillez l’attractivité des différents quartiers d’une même ville.

Vous devez étudier tous les paramètres. Ne vous bornez pas seulement à un bon emplacement. Regardez les tarifs pratiqués à la location ainsi que les taux de vacances dans les zones que vous ciblez. A vous d’aller à la pêche aux informations précises, qui limiteront les risques.

Dépersonnalisez votre achat

Vous devez acheter un bien qui vous plait… mais le but premier est la rentabilité. Si vous projetez d’occuper ce logement dans le futur (lors du passage à la retraire ou comme maison secondaire une partie de l’année), alors le choix selon vos goûts est important. Sinon, mettez vos goûts de côté.

Choisissez le dispositif adéquat

Bouvard, Malraux ou Pinel ? En commençant à vous intéresser aux investissements locatifs, ces noms de Ministres vont devenir familiers. En 2015, il existe plusieurs dispositifs que vous pouvez utiliser pour réaliser votre placement :

  • Loi Pinel: cette loi, qui prend la suite du dispositif Duflot, permet une réduction d’impôts égale à 12% du montant de l’acquisition sur une durée de 6 ans, 18% sur 9 ans et 21% sur 12 ans. Le bien immobilier ainsi acheté doit répondre aux exigences des normes BBC ou RT2012.
  • Loi Bouvard (applicable jusqu’en 2016): cette loi, qui prend la suite du dispositif Scellier, vise à promouvoir les investissements sur les logements ou résidences de services neufs. La loi Censi-Bouvard apporte une réduction d’impôt de 11% du montant de l’investissement réalisé sur 9 ans. Une récupération de l’intégralité de la TVA est également possible (19,6% HT ou 16,4% TTC).
  • Le cas des EHPAD: l’achat d’une chambre en Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) reprend la même logique que la loi Bouvard. Au cumulé, le dispositif permet d’économiser 30,6 %, avec, en plus, la conclusion d’un bail commercial, pour une sécurité totale du placement.

Protégez-vous contre les risques !

Pour éviter les mauvaises surprises, il est possible de réduire un peu sa rentabilité, mais d’éviter tout problème. Pensez par exemple à la gestion locative via une agence immobilière. Un professionnel se charge alors des éventuels problèmes de gestion, des relances ou mêmes des démarches administratives. En complément, une garantie locative vous assure un versement des loyers, même si le locataire ne paie pas.

Et vous, louez-vous un bien immobilier ? Quel était votre objectif premier ? Cet achat répond-t-il à vos attentes ? Avez-vous bénéficié de conseils suffisant avant de vous lancer dans ce projet immobilier, tant côté investissement que côté assurance ?
Racontez-nous !

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire