Acheter un voiture à l’étranger : un bon plan ?

acheter sa voiture à l'étranger

Allemagne, Belgique, Espagne… Vous envisagez d’acheter une voiture à l’étranger ?

Depuis l’arrivée en 1997 du certificat de conformité communautaire, ou COC, trouver son bonheur hors frontières n’a plus rien d’un défi. D’un bon plan, en revanche, si !

Budget cadré et transaction bien menée, voitures neuves et d’occasions peuvent afficher jusqu’à 30% d’économies… tant que la démarche est encadrée et les pièges évités.

Acheter une voiture neuve à l’étranger

Acheter une voiture neuve en Belgique ou en Italie, pourquoi pas ? Si les réductions peuvent en valoir la peine, n’oubliez pas la TVA…

Qu’est-ce-qu’une voiture neuve ?

Un véhicule de moins de six mois, ou de moins de 6000 kilomètres au compteur.

Le plus

Voiture électrique ou classique, acheter une voiture neuve à l’étranger peut vous valoir jusqu’à 30 % de rabais sur le prix d’achat ! Les responsables ? La fiscalité du pays d’achat, le pouvoir d’achat de sa population et la politique commerciale du constructeur sur place.

Le moins

Il s’agit de la faiblesse du bon plan : la Taxe sur la valeur ajoutée, ou TVA, à laquelle est soumise toute voiture neuve achetée à l’étranger. Vous devrez ainsi vous acquitter, dans les 15 jours suivant votre achat, de 19,6% du montant de la transaction auprès du centre des impôts dont vous dépendez.

À surveiller

  • Selon les constructeurs, les finitions et équipements d’un même modèle de voiture peuvent différer d’un pays à l’autre. Pensez à en vérifier les moindres recoins avant d’acheter !
  • Si vous choisissez un véhicule dans un pays hors UE, vous devrez régler des droits de douane en plus de la TVA… gare au budget !
  • Si votre future voiture transite par plusieurs pays, attention : il peut vous être demandé de payer la TVA dans le pays d’achat. Vous devrez malgré tout la payer à nouveau une fois en France. Dans ce cas, il vous faudra faire une demande de remboursement intra-communautaire en France, démarche parfois longue et complexe.
  • Attention aux arnaques ! Si vous faites appel à un mandataire, celui-ci peut régler la TVA en votre nom. Il doit dans ce cas vous fournir le quitus fiscal, un certificat d’acquisition délivré par les impôts. Vérifiez impérativement que celui-ci est à votre nom, et non à celui du mandataire.
  • Un mandataire doit également vous remettre la notice descriptive du véhicule, le carnet de garantie tamponné par le concessionnaire, le certificat de conformité communautaire (COC), une facture et le certificat d’immatriculation de la voiture en plaques étrangères.

Acheter une voiture d’occasion à l’étranger

Les bonnes raisons d’acheter une voiture d’occasion en Italie, Espagne ou ailleurs en Union Européenne ? Le prix… mais mieux vaut rester vigilant !

Qu’est-ce-qu’une voiture d’occasion ?

Un véhicule immatriculé depuis plus de six mois et qui a parcouru plus de 6000 kilomètres. Attention, si les deux conditions ne sont pas remplies, le véhicule est considéré comme neuf et assujetti à la TVA.

Le plus

Pour certaines voitures françaises, moins populaires et moins cotées à l’étranger, les économies peuvent atteindre plusieurs milliers d’euros. Il en va de même que pour les modèles haut de gamme. Mieux ? En achetant une voiture d’occasion en Allemagne ou n’importe où en UE, vous n’êtes pas soumis à la TVA !

Le moins

Les démarches administratives réclament un minimum de temps et d’organisation… et compliquent parfois le retour du véhicule.

À surveiller

  • Seuls les achats dans l’UE sont exempts de TVA : en-dehors, le véhicule est soumis à des frais de douane de 10 % de sa valeur, en plus de la TVA à 19,6 %.
  • Pour un achat dans l’UE, vous devrez immatriculer la voiture en France dans un délai d’un mois. Vous devrez donc fournir un certain nombre de justificatifs. Attention à vous faire remettre avec la voiture d’occasion une facture d’achat ou un certificat de cession, le COC et le certificat d’immatriculation d’origine.
  • Certaines voitures d’occasion, en plaques étrangères, sont rayées des fichiers d’immatriculation : elles ne peuvent donc pas légalement rouler ! Si vous aviez prévu de revenir par la route, il vous faudra réclamer des plaques et une assurance provisoire dans le pays d’achat, qui devront être changées à la frontière pour leurs équivalents français, également provisoires.
  • Là encore, attention aux arnaques à la TVA! La France prend en compte la date d’achat du véhicule : si vous achetez une voiture à l’étranger mais ne la recevez que 6 mois plus tard, elle sera malgré tout considérée comme neuve, et soumise à la TVA.

Où acheter une voiture à l’étranger ?

Pour un véhicule neuf, privilégiez les Pays-Bas, le Danemark ou la Norvège. Les taux de TVA élevés poussent les constructeurs à baisser les prix hors taxe de leurs véhicules. Et puisque vous réglez la TVA en France…

Pour les véhicules d’occasion, les voitures haut de gamme en particulier, l’Allemagne est en tête des vendeurs favoris.

Plus d’options ? Belgique, Espagne, et Italie figurent en bonne place dans le peloton des vendeurs étrangers.

 

Vous êtes prêt ? Dans tous les cas, comparez bien avant de décider… toutes les voitures ne sont pas moins chères à l’étranger !

 

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire