Les aides financières pour la location d’un logement

aides au logement

Honorer chaque mois son loyer, ou rembourser sa mensualité de prêt immobilier, ce n’est pas toujours simple. Pour vous aider à bien vous loger, vous pouvez utiliser certaines aides proposées par l’Etat.

Budgetmag vous donne la liste complète des aides auxquelles vous pouvez prétendre et les conditions à remplir si vous êtes locataire.

Les allocations logement

Il existe trois types d’allocations logement versées par la Caisse d’allocations familiales (Caf), selon des conditions de revenus. Elles s’adressent aussi bien aux locataires qu’aux propriétaires. Voici le détail.

  • L’APL (l’aide personnalisée au logement) : il s’agit d’une aide financière attribuée selon la nature du logement et la constitution du foyer qui l’occupe. Vous pouvez y prétendre si vous êtes propriétaire ou locataire, qu’il s’agit de votre résidence principale, et que vos revenus ne dépassent pas certains plafonds. Pour connaître votre éligibilité et le montant de l’APL auquel vous avez droit, essayez l’outil d’estimation du montant en ligne.
  • L’ALF (l’allocation de logement à caractère familial) : comparable à l’APL, l’ALF est également une aide financière destinée aux locataires, mais aussi aux propriétaires qui ont souscrit à un prêt pour l’achat de leur logement. Découvrez si vous pouvez bénéficier de l’ALF à l’aide du module de calcul de la Caf.
  • L’ALS (l’allocation de logement à caractère social) : comme les deux autres allocations, l’ALS est une aide financière, mais elle cible en particulier les jeunes, les étudiants, les ménages sans enfants (autres que les jeunes ménages), et les personnes âgées ou handicapées. Utilisez le module de calcul de la Caf pour savoir si vous pouvez toucher cette aide.

Attention ! Ces trois aides ne peuvent pas être cumulées. Elles sont pensées pour aider un très grand nombre de locataires et propriétaires, mais ne peuvent s’additionner.

Demander à la Caf de vous aider pour déterminer celle qui est pertinente pour votre situation.

La prime de déménagement

Déménager, cela génère des frais. Location de camion, aide de déménageurs professionnels, éventuel service de stockage de meubles (voire costockage)… Il existe désormais des initiatives qui visent à réduire la facture d’un déménagement, mais il sera difficile de déménager gratuitement !

Et le prix est encore plus important pour les familles nombreuses, qui possèdent en général plus de biens à transporter.
Ainsi, pour aider les familles avec au moins trois enfants à charge, une prime de déménagement a été mise en place. Elle équivaut au paiement des frais de déménagement (dans la limite de 974,90 € pour trois enfants à charge) à condition que le troisième enfant vienne de naître, ou que la grossesse soit en cours.

Les subventions de l’Anah (pour les propriétaires bailleurs)

L’Agence nationale de l’habitat (Anah), organisme public, accorde deux types d’aides : la subvention de l’Anah pour les propriétaires occupants, que nous laisserons volontairement de côté, et la subvention de l’Anah pour les propriétaires bailleurs.

Elle permet de financier une partie des travaux lourds pour réhabiliter un logement ou certains frais d’amélioration de l’habitat, avant de le proposer à la location. Cette aide ne concerne donc pas directement les locataires mais le propriétaire qui souhaite proposer un bien à louer.

Pour bénéficier de cette aide, il faut s’engager à proposer le logement avec un loyer maitrisé, c’est-à-dire plafonné selon des maxima déterminés par zones. Le bien devra être loué à titre de résidence principale, et cet engagement de loyers encadrés dure 9 ans.

En 2015, les plafonds de loyers oscillent entre 5,21€ / m² par mois pour un loyer « très social » en Zone C, et 16,82€ / m² par mois pour un loyer « intermédiaire » en Zone A bis.

Tous les détails des aides de l’Anah sont à retrouver dans cette brochure complète.

L’avance Loca-Pass (aide au versement du dépôt de garantie)

Lorsque l’on souhaite être locataire, il est de coutume de déposer une garantie. Autrefois souvent équivalente à 3 mois de loyer, elle est désormais égale à un mois de loyer.

Une somme pas toujours simple à sortir, notamment pour les jeunes ou les ménages avec des revenus modestes. Heureusement, Action Logement (ancien 1% Logement), ou le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) peuvent vous aider et avancer cette somme pour vous.

Vous devrez alors la rembourser comme un crédit classique, mais sans intérêts !
Les mensualités sont de 20 € minimum, et le remboursement s’étalera sur 25 mois au maximum.

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire