Comment bien faire ses courses ?

bien-faire-ses-courses

Si on vous dit que faire vos courses et un défi, vous souriez. Et pourtant, une majorité de français rentre chez elle énervée, stressée, le cabas débordant d’achats imprévus et vide de produits indispensables.
Une fatalité ? Plutôt la conséquence d’une vie pressée.

Puisque les courses, comme le reste, réclament un minimum d’organisation pour un maximum d’économies !

  1. Préparez une liste de courses à toute épreuve

Il n’existe qu’une seule assurance pour des courses efficaces : la liste. Vous aurez beau essayer de vous en passer, sans liste, pas de caddie équilibré ! La bonne méthode ? Une simple feuille ou un tableau aimanté près du frigo, régulièrement annotés.

Avec un minimum de discipline, vous prendrez l’habitude d’y noter chaque produit à racheter lorsque vous utilisez le dernier… ne reste qu’à copier le tableau, emmener la feuille ou tout simplement, prendre une photo.

  1. Faites l’inventaire de vos réserves

Pas toujours simple de penser à tout, même avec une liste. Le hic ? Les produits du quotidien, ceux qui manquent quand vous en avez besoin. Seule solution, faites le tour des placards, de la réserve et du réfrigérateur avant de partir !

Pour gagner du temps, accrochez près de votre liste un tableau-type contenant tous les produits du quotidien : eau, liquide vaisselle, lessive, papier toilette, conserves… Ne reste qu’à contrôler l’état des stocks des produits en question avant de franchir le paillasson, pour penser à racheter de l’essuie-tout sans ramener une douzième boîte de thon.

  1. Planifiez vos menus

L’astuce est connue, et si vous espérez respecter votre budget, incontournable. Prévoyez vos repas ! Inutile d’élaborer des menus complexes et détaillés : empoignez votre agenda et comptabilisez le nombre de repas prévus chez vous, ainsi que le nombre de convives par repas.

C’est fait ? Jetez autant d’idées de plats que de repas sur le papier, dans les grandes lignes. Par exemple, lundi, deux adultes + deux enfants, pâtes + tomates + parmesan. Vous obtenez la liste d’ingrédients à acheter et leurs quantités. Facile, par la suite, d’intervertir deux menus ou de décliner les composants en gratin, en poêlée, en salade…

  1. Prévoyez l’imprévisible

Planifier, d’accord, mais le dîner imprévu est vite arrivé… place à la ration d’urgence ! Ajoutez à votre liste de courses de quoi préparer deux ou trois repas rapides, si possible avec des ingrédients à longue conservation. Un paquet de riz à poêler, un sac de petits pois surgelés, une conserve de sardines et le tour est joué.

  1. Pensez au budget

Budget millimétré ou vague idée, ayez toujours en tête une somme maximale à ne pas dépenser. Elle vous permettra d’éliminer certaines envies saugrenues, ou de comparer sans y penser le prix des produits… Et pour les portefeuilles les plus restreints, pensez aux coopératives alimentaires et supermarchés collaboratifs.

  1. Choisissez votre lieu de courses

Produits de grande consommation ? Direction le supermarché, ou la grande surface. Achetez-y également vos surgelés. En revanche, évitez autant que possible les plats préparés, surgelés ou non, globalement peu sains et plus chers.

Produits frais ? Préférez le marché ! Riches en humanité et en couleurs, les marchés assurent également une qualité rarement trouvée en grandes surfaces, ainsi que des prix généralement plus bas pour des produits plus frais…
L’astuce pour des économies supplémentaires ? Prévoyez une arrivée dans la dernière demi-heure du marché : le choix est plus restreint, mais les prix souvent cassés.

Enfin, réservez les petites épiceries de quartier aux urgences exceptionnelles, les prix y étant aussi élevés que le choix est concentré… pratique, mais peu rentable.

  1. Choisissez votre horaire

Autant que possible, faites vos courses en période creuse. Dans un supermarché bruyant et bondé, vous aurez tendance à âtre plus stressé, à vouloir aller plus vite et à acheter sans réfléchir. Logique, mais peu économique !

  1. Faites vos courses l’estomac plein

Faire les courses en sortant du bureau, quoi de plus simple ? Et pourtant, rien de plus risqué. Difficile de résister à la tentation l’estomac vide, le phénomène est humain, la faim pousse à dépenser plus… et rarement pour des produits sains, ou même présents sur votre liste.

  1. Résistez aux tentations…

Coupons, soldes, promotions, l’offre est parfois tentante… et souvent trompeuse ! À acheter huit boîtes de lentilles et à moins d’une famille nombreuse, vous encombrez vos placards inutilement, tout en dépensant plus que prévu.
Comptez sur les offres spéciales si, et seulement si, le produit en question figurait déjà sur votre liste.

  1. … et aux pressions !

Si vous avez parfois du mal à résister à l’attrait d’une publicité colorée, que dire des plus petits ? À moins d’une volonté à toute épreuve, préférez les courses sans les enfants, quel que soit leur âge.

Vous éviterez de négocier, refuser, lutter ou céder, gagnerez la caisse bien plus rapidement et avec un budget courses épargné.

Et vous, quelles sont vos astuces pour dépenser moins ?

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire