Cagnotte en ligne, ou comment mettre au pot sur Internet

cagnotte en ligne et pot commun

Que ce soit pour un cadeau d’anniversaire, noël, ou pour financer un projet qui vous tient à coeur ou tout autre événement qui fait date, on a tous connu, un jour, le casse-tête d’organiser une collecte d’argent.

Boite en cartons posé au bureau, enveloppe qui circule : voilà le lot des collecteurs ; pour les destinataires, une ribambelle de dons à déposer ou de présents qui tombent à plat…

Dites adieux à tous ces embarras, grâce à la constitution d’une cagnotte en ligne ! Et ça tombe à pic, les sites de mise au pot en commun se multiplient sur la Toile.

Cagnotte internet, mode d’emploi

Le principe de toutes les cagnottes en ligne est à peu près le même. Les participations sont centralisées sur une adresse dédiée puis font l’objet d’un virement bancaire sur un compte désigné. La rémunération du service s’établit soit via un prélèvement de frais de virement, soit (le plus souvent) via une commission sur l’argent collecté qui varie selon les sites de 2% à 2,8%.

Le mode d’emploi est donc très simple, puisqu’il suffit de créer un événement et d’ensuite de mobiliser les participants. Le relai par les réseaux sociaux, comme Facebook ou Tweeter, est intégré aux plateformes. Toutes proposent comme elles se doivent l’encryptage et la sécurisation des moyens de paiement (vérifiez toujours tout de même que vous êtes bien sur une page https cadenassée et/ou système de contrôle 3D secure).

Des cagnottes à usage multiple…

Les deux locomotives de la cagnotte en ligne, leetchi.com et lepotcommun.com, revendiquent déjà respectivement 2 et 1 millions d’utilisateurs. Mais l’on peut citer aussi RuedesCadeaux, Colleo, Yoongo, Ameliste ou encore Papayoux…

La plupart d’entre eux ont par ailleurs développé des partenariats avec des sites marchands sans frais de dépense mais avec d’éventuelles remises. Une façon de réinventer la « liste de mariage » et de simplifier l’utilisation des fonds récoltés.

Les cagnottes en ligne ne sont pas réservées aux seuls financement de cadeaux. Elles peuvent très bien être utilisées aussi pour réunir l’argent nécessaire à un projet entre amis, ou encore servir à la collecte de dons humanitaires.
En revanche, ce mode collaboratif est distinct des financements dits participatifs, en ce sens qu’il ne vise pas à investir, fusse à titre désintéressé, dans une réalisation d’entreprise ou de particulier. C’est juste un moyen de créer ponctuellement une tirelire commune ou un porte-monnaie virtuel.

Mais il est vrai que la frontière entre les deux démarches est ténue et que plusieurs sites évoqués proposent aussi des campagnes de crowfunding (Colleo, Rue des Cadeaux), ou encore des modes de paiement à destinations des particuliers pour le loyer, des achats de biens ou de services (Payname.fr).

N’hésitez pas à donner votre opinion sur les systèmes de cagnotte en ligne et à partager vos expériences avec les lecteurs et lectrices de Budgetmag.

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire