Le commerce équitable en France : définition et enjeux

commerce equitable en France

On en parle, on le lit, on le voit, et on se dit que oui, vraiment, c’est important. Essentiel, même, pour le budget comme la planète. Quant à le définir précisément… Commerce éthique ou solidaire, cadre légal ou définition fantaisiste ? Pour qui, pour quoi, et pourquoi pour vous ? Au-delà des effets de mode, le commerce équitable vaut bien la peine qu’on s’y attarde.

Qu’est-ce-que le commerce équitable ?

Le principe : un commerce qui profite autant au producteur, qu’au vendeur et à l’acheteur. Autrement dit ? La plaquette de chocolat issue du commerce équitable vous garantit que le producteur des fèves de cacao, issu d’un pays en développement, est correctement rétribué par l’acheteur, issu d’un pays développé. Il n’est pas question de faire des économies de soldes en promotions, mais de payer chaque chose au juste prix… pour une répartition des richesses plus équitable.

Pensé comme une alternative au commerce international, le commerce équitable dispose, en France, d’un cadre légal : une loi pour en définir le principe, depuis 2005, ainsi qu’un accord de 2006 pour en arrêter les fondamentaux.

Il est ainsi établi que le commerce équitable :

  • participe au développement durable,
  • établit entre un producteur défavorisé et un acheteur favorisé une relation équilibrée et à long terme,
  • informe et sensibilise le consommateur sur la production de son produit,
  • est contrôlé par la CNCE, la Commission nationale du commerce équitable.

Commerce équitable, la bonne appellation

Dans la jungle du commerce, même l’équitable n’échappe pas à la multiplication des termes. Éthique, solidaire, alternatif, quelles différences ?

  • Le commerce alternatif désigne tous les types de commerces s’éloignant du système international en place, dont le commerce équitable.
  • Le commerce éthique ne dispose d’aucune définition légale. Il se veut garant de conditions de travail respectant les droits fondamentaux reconnus par l’OIT (Organisation internationale du travail), de la non-discrimination au rejet du travail forcé.
  • Le commerce solidaire, lui non plus, ne dispose d’aucun cadre bien défini. Il regroupe des initiatives très diverses à but caritatif sur tout le territoire, de la préservation de l’environnement à la réinsertion de personnes en difficulté.

Les enjeux du commerce équitable en France

Aucun problème d’image pour le commerce équitable : 95% des français savent que l’alternative à la consommation classique existe, et 78% d’entre eux la soutiennent. Pourquoi, dans ce cas, la France consomme-t-elle trois à quatre fois moins de produits issus du commerce équitable que ses voisins ?

Une question de visibilité, sans doute, les produits étant bel et bien présents en rayon… mais souvent réduits à quelques familles de marchandises, et uniquement en supermarchés spécialisés ou grandes surfaces. Le défi est donc triple pour les années à venir : multiplier les partenariats et les produits sans perdre en qualité, investir les organismes publics et privés, des hôtels aux cantines, et se faire remarquer par un consommateur exigeant.

Le commerce équitable, les avantages côté consommateur

Autant l’avouer, le chocolat est bien meilleur la conscience en paix. Et c’est le propre du commerce équitable : vous faire savoir qu’en achetant, vous aidez un producteur local et ses employés, à l’autre bout du monde, à mener une vie décente.

Un produit équitable, c’est l’assurance d’une qualité, une grande partie d’entre eux étant même labellisée Agriculture Biologique. L’origine du produit est transparente, sa méthode de production tout autant.

Le commerce équitable, c’est bon pour la planète ! Plus que les droits du travail, il respecte les droits de l’environnement et travaille à réduire son impact au jour le jour.

Opter pour le commerce équitable, c’est sortir des sentiers battus… et ce faisant, donner moins de poids aux géants de la consommation, rarement préoccupés d’éthique.

En commerce équitable, j’achète quoi, et où ?

En France, le label incontournable se nomme Fairtrade / Max Havelaar, appliqué à plus de 3000 références. Cherchez le logo ! Les produits star ? Les boissons chaudes, café en tête, représentent plus de la moitié du marché. Suivent le chocolat, les biscuits et les glaces, puis les produits textiles, les boissons froides et les fleurs.

Pour autant, la liste de produits disponibles évolue jour après jour… Le meilleur moyen de vous tenir à jour ?

Parcourez les rayons spécialisés de vos grandes surfaces. Ou optez pour des enseignes spécialisées, coopératives alimentaires,  et restez connecté : en France, passez faire un tour chez artisansdumonde.org, altermundi.com, biocoop.fr ou maxhavelaarfrance.org…et à vous la consommation équitable !

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire