Qu’est-ce qu’une contrefaçon ? Les identifier et se protéger

contrefacon identifier protection

En voyage à l’étranger sur un marché, dans un magasin proche de chez vous… Vous avez déjà croisé des produits qui attirent votre attention, vous surprennent par leur niveau de finition inhabituel, ou certains détails qui vous semblent étranges.

Peut-être s’agit-il de produits contrefaits. Comment les identifier ? Comment éviter de faire « avoir » ? Que risque-t-on en en achetant ? Voici les réponses.

La contrefaçon, plus qu’une imitation, un vol

La contrefaçon peut se définir de manière simple : il s’agit d’une reproduction ou d’une imitation d’un produit / service. La contrefaçon peut porter sur un nom de marque, un modèle, mais aussi un brevet ou encore un produit virtuel (logiciel par exemple).

Il s’agit donc d’une utilisation totale ou partielle d’un droit de propriété intellectuelle, et ce sans l’autorisation du propriétaire.

Voici les différents types de contrefaçons classifiés par l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) :

  • La contrefaçon des identifiants commerciaux : vêtements, chaussures, produits high-tech ;
  • La contrefaçon des créations artistiques et du design : morceaux de musique piratés ;
  • La contrefaçon des créations techniques : les brevets et autres certificats ;
  • La contrefaçon de logiciels : programmes payants ou gratuits.

Comment éviter d’acheter des contrefaçons ? Plusieurs règles sont à respecter pour sécuriser votre achat et éviter les mauvaises surprises.
Ainsi, privilégiez les achats de produits de marque directement auprès du magasin ou du site internet de la marque.

En achetant sur un site tiers, ou dans une boutique indépendante, assurez-vous du sérieux des vendeurs. Pour cela, demandez une garantie !
Pensez aussi à vérifier certains éléments clés du produit. Les coutures, les matières mais aussi l’emballage pour un vêtement notamment.

Enfin, dernier élément à surveiller : le prix. Si une paire de chaussures de marque vous est proposée à 10€ ou qu’un manteau vu dans une boutique officielle à 500€ est ici vendu 150€, vous êtes face à des contrefaçons !

Que risque-t-on en achetant des contrefaçons ?

Un produit contrefait est, comme nous venons de le voir, un produit proche de l’original, mais avec des matières ou une qualité souvent moindre. Oui, mais le prix est très attractif ! Voilà une bonne occasion de vous offrir une marque de luxe ?

Attention, car la bonne affaire risque de virer au drame si vous craquez pour des produits contrefaits. Et ne pensez pas qu’en n’ayant dans vos valises que quelques tee-shirts ou une paire de chaussures, vous ne risquiez rien. « Il n’y a pas de distinction dans la loi entre le faussaire et son client », précise Madame Amphoux, juriste chez UFC-Que choisir, dans les colonnes du journal Le Figaro.

Vous risquez une amende, équivalente à deux fois la valeur du produit authentique.

La France, via le Comité national anti-contrefaçon (CNAC), mais plus globalement l’Union Européenne luttent d’ailleurs contre les contrefaçons.

En effet, la contrefaçon représenterait 5 à 10 % du commerce mondial et pèse sur l’économie.

Outre un manque à gagner, elle pèse sur l’emploi. La contrefaçon se traduirait par la suppression de 30000 emplois (source OCDE).

Réfléchissez à tous ces éléments la prochaine fois que vous regardez un faux sac Vuitton, des imitations de Gucci, ou une chemise avec un crocodile vert pas très bien finie…

Et vous, vous avez déjà acheté du contrefait ?

 

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire