Héritage animal, leur maître leur a tout légué !

des animaux héritent des millions

 

Ils s’appellent Trouble, Gunther IV, Toby Rimes, Kalu, Gogoo, Tommasso… Leur point commun : être ou avoir été les animaux les plus fortunés de la planète. De chères petites bêtes, chiens, chats, chimpanzé ou même poule aux œufs d’or… que leur maître ont couché dans leur testament.
En France, cette bizarrerie est impossible, car un héritage ne peut pas être transmis à un animal. Néanmoins, nos amis à poils ou à plumes peuvent faire l’objet d’attentions financières pour garantir leur bien-être (assurance chien chat) ou bénéficier d’un legs pour se faire dorloter durant leurs vieux jours.

 

Des animaux héritent du gros lot…

Aux État Unis, le bichon Trouble a fait la une de l’actualité en 2007, après qu’il eut hérité de 12 millions de dollars légués par la richissime Leona Helmsley. Une fortune ramenée à 2 millions de dollars par un tribunal, de quoi tout de même mener une vie de prince !

En 2011, en Italie cette fois, une veuve sans héritier a laissé à son chat Tommaso 10 millions d’euros ! Quant à l’animal le plus riche du monde, c’est un berger allemand du nom de Gunther IV, à la tête d’une fortune estimée à 280 millions d’euros…

L’héritage animal est-il légal ?

En réalité, très peu d’États légitiment les successions de ce type, même aux États-Unis. L’héritage est en fait confié à un ou des administrateurs, à leur charge de le faire fructifier tout en assurant le confort et le bien être de l’animal héritier en titre.

Dans le cas de la France, des dispositions peuvent être prises en faveur de son animal fétiche. Le legs est autorisé dans la mesure où il ne touche pas à la part réservataire des héritiers directs. La somme peut aller à une association, une mairie ou à une tierce personne désignée pour être aux petits soins du minou ou du toutou…

Via une assurance chien ou chat, il est aussi possible de prévoir qu’après sa mort l’animal sera bien gardé et soigné…

Dans un même ordre d’idée : en Angleterre récemment, un commissaire du comté de Nottinghamshire a même proposé que les chiens de la police à la retraite puissent toucher une pension…
Farfelu, ou phénomène de société ? En tout cas, à l’instar des droits de l’homme, les droits de l’animal ont aussi leur militants.

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire