La jungle des labels et des logos

marketing labels français et logos

Ils fleurissent sur les emballages et incitent à l’acte d’achat. Médailles, distinctions d’un jury de consommateurs et autres certifications… Peut-on vraiment s’y fier et comment faire le tri entre opération marketing et véritable gage de qualité ?

Dans bien des cas, il s’agit de logos résultant de simples sondages ou de récompenses distribuées par les producteurs eux-mêmes, à la différence des labels attribués selon un cahier des charges officiel et des normes rigoureuses. Mais eux aussi se sont multipliés, augmentant parfois la confusion.

Budgetmag vous aide à vous y retrouver.

Les gages officiels de qualité

Sans jeter le discrédit sur les produits qui les arborent (le verdict revient au consommateur qui y revient), les logos doivent être pris uniquement pour ce qu’ils sont.

C’est le cas par exemple du macaron « Reconnu saveur de l’année« , ou « Produit élu de l’année« . Ils sont conçus par des sociétés organisatrices auprès desquelles les entreprises payent un prix d’entrée pour participer à un sondage ou être présentées devant un jury.
Si les logos témoignent d’un indice de satisfaction, ils ne préjugent pas de la qualité réelle, ni ne garantissent les contenus.
Même prudence vis-à-vis de certaines médailles qui couronnent une bouteille ou une salaison. Ces distinctions de plus en plus fréquentes font l’objet de concours, souvent locaux, et organisés au sein même des professions, sans qu’on sache toujours bien sur quels critères.

Alors, quelles sont les valeurs sûres vers où se tourner ?

On recherchera en priorité les certifications entourées d’un caractère officiel. Pour les vins et l’alimentaire, l’or, le bronze ou l’argent attribués chaque année au Concours Général Agricole de Paris bénéficient de l’autorité du ministère de l’Agriculture.

Le Label Rouge constitue une référence reconnue de qualité supérieure. En France, quelque 500 produits en bénéficient sous le contrôle de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INA0).

La provenance quant à elle est attestée par l’Appellation d’origine contrôlée (AOC), transposée au niveau européen dans l’Appellation d’origine Protégée ou l’Indication géographique protégée (AOP et IGP). Elles attestent de qualités liées à un terroir et aux savoir-faire régionaux.

Labels et étiquetages BIO

Pour les produits issus de l’agriculture biologique, il existe plusieurs certifications nationales et également une règlementation communautaire au niveau européen.

La marque AB

Propriété exclusive du Ministère de l’Agriculture, la marque AB a pour objet d’identifier un produit agricole destiné à l’alimentation humaine ou animale, conforme au mode de production biologique selon la réglementation nationale et communautaire en vigueur, et certifié par un organisme agréé par les Pouvoirs publics français.
Cahier des charges, contrôle, traçabilité : la marque AB garantit une composition des aliments d’au moins 95 % d’ingrédients issus de la production biologique.

ECOCERT

Reconnu par les pouvoirs publics, Ecocert est un organisme de contrôle et de certification de produits respectant les objectifs environnementaux : ingrédients renouvelables, prioritairement issu de l’agriculture biologique ; protection et information du consommateur ; traçabilité… Ecocert a développé en ce sens des référentiels sur des critères objectifs et quantifiables en partenariat avec les professionnels des secteurs concernés (produits d’entretien, cosmétiques, textiles, fertilisants, etc.)

Nature & Progrès

Association de consommateurs et de professionnels, elle a élaboré un cahier des charges d’un niveau d’exigences supérieur à la plupart des réglementations en vigueur. Elle promeut une démarche citoyenne de consommation et un système de garanties participatives pour assurer la biodiversité et un environnement de qualité.

L’Éco-Label européen

L’éco-label européen signale des produits qui ont un faible impact sur l’environnement, sur la base de critères négociés entre représentants d’industriels, d’associations de consommateurs, de protection de l’environnement, de distributeurs et des pouvoirs publics. Il vise à concilier d’un côté performances ou qualités d’usage et de l’autre sécurité, biodégradabilité, réduction des émissions et substances potentiellement dangereuses…

De votre côté, accordez-vous de l’importance aux labels, ou faites-vous davantage confiance aux circuits courts, comme une coopérative alimentaire de producteur ou la vente en ligne de produit frais ?

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

One thought on “La jungle des labels et des logos

Laisser un commentaire