Le marché de la contrefaçon en chiffres en France

contrefaçon risque

Les produits contrefaits font bien souvent la une de l’actualité. Produits de luxe (parfums, bijoux, accessoires), vêtements adultes ou enfants, mais aussi parfois produits alimentaires, pièces automobiles ou divers produits électroniques…

La contrefaçon touche de nombreux secteurs ! C’est bien le domaine des « équipements de la personne », avec en tête, les vêtements, qui est le plus touché.

La contrefaçon est un fléau qui a des répercussions économiques très importantes, et peut vous porter préjudice.

La contrefaçon, un marché qui déstabilise l’économie mondiale

Si l’on entend toujours plus parler de la contrefaçon, c’est que ce marché est en constante progression. Encore artisanal il y a quelques années, le marché de la contrefaçon est aujourd’hui passé à l’étape industrielle : c’est une économie parallèle qui existe.

La preuve, selon les douanes de l’Union européenne (UE), 91000 cas de contrefaçons ont été recensés en 2011, représentant 115 millions de contrefaçons interceptées d’une valeur marchande de près d’1,3 milliard d’euros.

En 10 ans, le poids du marché de la contrefaçon aurait augmenté de 1000%, avec l’Asie comme principal source de ce trafic, la Chine devançant Hong-Kong et l’Inde ! Mais d’autres zones sont actives, comme le  Moyen-Orient (avec les Émirats arabes unis), le bassin méditerranéen (la Turquie notamment) ou encore plus récemment la Grèce.

Les produits sont dits contrefaits lorsque toutes les étapes, de la fabrication à la distribution en passant par la vente finale, échappent aux règles du commerce légal.

  • La fabrication est réalisée sans respecter les droits de propriété intellectuelle (modèles, brevets, dessins, etc.) ;
  • Les produits contrefaits usurpent également un savoir-faire et une renommée ;
  • La qualité n’est pas souvent au rendez-vous. Si la qualité perçue au premier abord peut tromper, les produits contrefaits sont généralement moins durables ;
  • Les contrefacteurs n’effectuent pas les contrôles préalables à la mise sur le marché. Cela peut mener à des situations préoccupantes, notamment pour les vêtements au contact de la peau, ou les lunettes de soleil censées filtrer les rayons.

En copiant une marque, les personnes impliquées dans le marché de la contrefaçon déstabilisent l’économie mondiale, en limitant les retours sur investissements attendus par les entreprises qui créent les produits d’origine.

La contrefaçon, une bonne affaire, en apparence

La contrefaçon est un phénomène qui touche l’économie globale, mais acheter de temps en temps un produit contrefait, cela ne fait pas de mal ? Et puis, c’est bon pour le budget, car les prix sont plus bas ? Détrompez-vous.

Certes, vous pourrez vous offrir un polo ou une ceinture de grandes marques à petit prix, mais si ces derniers ne vous durent qu’une saison, à quoi bon ?
Lorsque vous achetez un produit, ne regardez pas simplement le prix sur l’étiquette. Ce qui compte, c’est le rapport qualité / prix, et la durée de vie du bien que vous achetez.

Sachez également qu’acheter des « faux » vous expose à des poursuites, car il s’agit d’un délit. Les sanctions peuvent aller de la simple confiscation, jusqu’à 300 000 euros d’amende et trois ans de prison. Les risques d’amende ne vous font pas peur ? Alors pensez aux conséquences directes de l’achat de contrefaçons, sur votre vie quotidienne. « La France enregistre chaque année un manque à gagner de plus de six milliards d’euros » confie France Diplomatie.
La contrefaçon contribuerait à supprimer plus de 100 000 emplois en Europe, dont 30 000 en France !

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire