Peut-on négocier ses frais bancaires ?

négocier frais bancaires

Placer son argent en banque, puis l’utiliser pour des dépenses, cela coûte cher !

Et oui, l’organisme bancaire garde votre argent, mais vous permet aussi de réaliser de nombreuses opérations très simplement (retraits, virements, etc.).

Tous ces services entrainent des frais, parfois élevés. En moyenne, ils s’établissent à 186,20€ / an par personne.

Une belle somme, que vous pouvez limiter en négociant les frais bancaires.

Les frais bancaires et leur coût

Avant de passer à la négociation des frais bancaires, il est important de comprendre les sommes que la banque vous prélève.
Vous ne pourrez pas négocier tous les frais. Il faut donc appréhender leur composition, pour ensuite mener une négociation réaliste.

Il existe plusieurs catégories de frais bancaires :

  • Les frais demandés au titre de votre convention de compte ou « package ». Vous pouvez régler ces frais mensuellement ou trimestriellement (voire aussi à l’année si cela vous semble plus simple). Selon les banques, l’offre varie, et peut se composer selon vos besoins, de 5 à plus de 20€ / mois. Ces frais fixes peuvent intégrer certaines opérations comme les virements (ponctuels ou récurrents), mais aussi les retraits à l’étranger, etc.
  • Les frais hors-convention: dans cette catégorie on retrouve tous les frais que votre banque vous facture, et qui ne sont pas intégrés dans votre pack. Là encore, cela va donc varier selon votre banque et l’offre de base retenue. On y retrouve souvent les virements externes, les demandes de relevé de compte exceptionnelles, mais aussi les frais d’édition d’un chèque de banque ou encore une commission pour retrait dans un distributeur automatique qui n’est pas intégré dans le réseau de la banque
  • Les incidents de fonctionnement et les opérations en découvert : ces frais sont à éviter, car ils coûtent très cher ! Ils vous seront demandés si vous êtes au-delà du découvert autorisé (ce sont les fameux agios qui sont très rentables pour les banques), si vous émettez un chèque sans provision, etc.

Tous ces frais vous semblent compliqués ? Pas de panique.
Vous pouvez en trouver le détail dans les brochures tarifaires, souvent disponibles en ligne, sur les sites officiels des banques. Mieux, depuis 2009, toutes les banques ont l’obligation de vous communiquer en début d’année un récapitulatif annuel des frais bancaires.

Vous pourrez alors y voir le détail, et trouver les frais que vous pouvez négocier…

Négocier les frais bancaires

La banque, un secteur rigide avec peu de marges de manœuvre ? Faux.
Sachez que le prix ou les modalités des services bancaires sont largement négociables.

Votre banquier n’est pas un méchant financier qui restera stoïque à la moindre demande de réduction des frais. Au contraire. Il existe des consignes pour accorder des remises si les clients en font la demande.

  • Obtenez une révision du montant de la convention de compte: vous pouvez négocier les frais de ce « pack » notamment lorsque vous êtes nouveau client. 6 mois offerts ou à tarif négocié sont possibles. Vous pouvez aussi revoir ces frais, et basculer sur une autre offre, avec votre récapitulatif annuel en mains. Si vous prouvez à votre banquier que le pack vous coûte plus cher que les opérations au détail, il devrait ajuster son tarif
  • Négociez une autorisation de découvert: vous pouvez négocier une autorisation de découvert de 500, 1000 ou 2 000 € (voire plus). Cela signifie que votre compte sera considéré comme débiteur une fois que vous serez à -500, -1 000 ou -2 000 €. L’intérêt est qu’avec un découvert « large », vous limitez le risque de payer des frais de découvert. Assurez-vous que l’autorisation est valable sur un nombre de jours du mois et une somme-plafond préétablis.
  • Négociez le prix de votre carte bancaire: là encore, les nouveaux clients sont souvent les mieux servis. Il est plus simple d’obtenir une carte bancaire gratuite sur une année lorsque l’on rejoint une banque. Mais vous pouvez aussi le demander ensuite ! Si vous prévoyez un voyage à l’étranger, et que vous avez besoin d’une carte bancaire haut de gamme, demandez une remise pour évoluer vers celle-ci. Vous pourrez, un an après, revenir à votre formule initiale.

Le secret d’une bonne négociation de frais bancaires est simple : vous devez cibler les produits sur lesquels vous voulez une remise, généralement ceux que vous utilisez le plus. Ne négociez pas tous les frais, au risque de paraitre peu informé…

Ne lancez pas non plus d’emblée la menace de quitter la banque.
Votre banquier vous écoutera si vous avez un discours réaliste, car il est enclin à réaliser une petite remise pour vous garder, plutôt que de ne rien faire et de vous laisser filer à la concurrence.

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire