Négociez les prix pour faire des économies

negocier prix faire economies

Négocier, ce n’est pas une technique nouvelle, mais pourtant, vous ne l’utilisez peut-être pas assez. Il n’est pas question ici de négocier le prix de votre panier de légumes au supermarché. Il n’est pas question non plus de se contenter de faire baisser le prix de cette lampe ancienne que vous avez repéré dans un vide-grenier.

Il est possible de négocier pour des achats de plus grande importance. Le prix d’une voiture, comme celui d’une maison, se négocie ! Alors pourquoi ne pas appliquer ces techniques dans votre quotidien, pour d’autres achats ?

Négocier, une solution génératrice d’économies simple

Tout se négocie ? Oui, ou presque. Mais il n’est pas possible de négocier lorsque votre interlocuteur n’a pas de pouvoir sur les prix. Demander une ristourne à  une caissière est voué à l’échec. Les franchises et magasins présents dans de grands centres commerciaux obéissent à une logique commerciale stricte, qui laisse peu de place à la négociation. Auprès des indépendants, en revanche, il est possible d’agir.

Les conditions d’une négociation efficace

Pour mener une bonne négociation, chaque partie doit ressortir avec un sentiment de satisfaction. Vous devez disposer d’un bon rapport de force pour avoir du poids et un argumentaire percutant.

Prenons un exemple. Vous avez repéré un téléviseur à écran plat qui vous intéresse. Vous êtes déjà client du magasin, vous avez acheté tous vos équipements high-tech ici. Mieux, vous avez la carte de fidélité. En plus, vous savez que cet écran plat est proposé légèrement moins cher dans un magasin concurrent. Vous tenez là trois outils que vous pouvez utiliser pour faire pression.

Les étapes à suivre pour bien négocier les prix

Résumons ce que nous venons de voir en listant les étapes à suivre pour une bonne négociation.

  • Préparez votre négociation en amont. Préparez vos arguments (le verbal) mais aussi votre attitude (le non-verbal). Vous devez être crédible tant dans votre discours que votre manière de faire. Pas question d’avoir l’air d’être hésitant, ni d’en demander trop (ou pas assez) ;
  • Mettez-vous à la place de votre interlocuteur, et imaginez ses contraintes. Faites preuve d’empathie pour comprendre l’intérêt qu’il aurait à vous octroyer une réduction (liquider un stock, fidéliser, etc.) ;
  • N’ayez pas peur de l’échec. Même si vous respectez bien les étapes, une négociation peut échouer. Mais qui ne tente rien n’a rien ! Les économies réalisées lorsque la négociation fonctionne méritent bien ce temps consacré, et les quelques refus.

Vous voilà préparés à négocier quelques dizaines, centaines voire milliers d’euros en boutique. Adoptez ces réflexes dans les situations qui en valent la peine, et vous pourriez bien voir la différence sur votre compte en banque !

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire