Etes-vous prêts à payer plus pour accéder aux médias en ligne ?

medias en ligne

Les médias connaissent depuis quelques années une véritable révolution.

La presse a pris de plein fouet l’arrivée du numérique. Progressivement, de nombreux lecteurs se sont détournés de la presse traditionnelle pour consulter leurs journaux préférés sous forme dématérialisée.

Sur site ou en en version « à feuilleter », les médias traditionnels ont dû s’adapter. Des pure-players, qui n’existent que sur la toile, ont aussi émergé (tels Mediapart, Rue89 ou encore Atlantico, le Huffington Post et Slate).
Les usages ont changé, et le modèle économique ? Tous les sites ne sont pas gratuits. Le modèle payant semble fonctionner, et les Français y sont d’ailleurs habitués.

 

Faire payer l’information en ligne, ça fonctionne

Selon le cabinet en stratégie Boston Consulting Group (BCG), qui a mené une étude auprès des consommateurs Européens au sujet de leurs habitudes de consommation de médias, ces derniers sont prêts à consacrer 265 € par mois de dépenses pour les médias.
Ce chiffre, qui couvre les dépenses pour la presse, les livres, les abonnements Internet ou de streaming musical ou encore les jeux vidéo est bien loin de la réalité : 596 € en moyenne par an, soit environ 50€ / mois.

Cela signifie que les consommateurs peuvent payer plus ? Oui ? Toujours selon BCG, la disposition des consommateurs à payer est réelle.

  • La consommation des médias en ligne est bien valorisée, comme celle des médias traditionnels, ce qui signifie que la valeur perçue de l’information en ligne est réelle ;
  • Une grande partie des Français sondés (66%) jugent la qualité des contenus en ligne meilleure que par le passé.

Monétiser les contenus pour les éditeurs de site est possible. Médiapart, qui a proposé un modèle payant dès son lancement en 2008, en est la preuve ! En mars 2015, le site revendiquait 112 000 abonnés et aucun revenu tiré de la publicité !

Les consommateurs prêts à payer pour sauver la presse ?

Nous venons de le voir, les consommateurs ont une vision de leurs dépenses relatives aux médias bien supérieure à la réalité. Il reste donc encore du potentiel. Mais avant de sortir quelques euros (ou plus), il faut que les médias aient une vraie proposition, un contenu de qualité… ou un projet concret !

Et les lecteurs peuvent suivre, et investir. La preuve, Nice-Matin a recueilli 376 000 € et le magazine Terra éco 100 000 € lors d’appels au financement participatif.

De nouveaux médias qui se lancent recueillent eux aussi des sommes importantes. C’est le cas du média brief.me, mini-journal par e-mail envoyé chaque jour, qui a recueilli 22 000€ sur la plateforme Ulule fin 2014[i].

Si la profonde méfiance des Français à l’égard des journalistes et des médias se répète, sondages après sondages[ii], on constate toutefois qu’ils sont enclins à participer et à payer pour une information de qualité.

Est-ce votre cas ? Etes-vous prêts à payer plus pour accéder aux médias en ligne ? Donnez-nous votre avis.

 

[i] http://positive-post.com/laurent-mauriac-jai-cree-ma-boite-grace-au-crowdfunding/

[ii] https://opinionpublique.wordpress.com/2014/01/21/la-profonde-mefiance-des-francais-a-legard-des-journalistes-et-des-medias/

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire