Quels placements financiers choisir pour bien gérer son argent ?

placement financiers

Avec une rémunération toujours en baisse, le Livret A n’est plus vraiment un placement attractif. Mais alors, quels placements financiers choisir ?

Si les livrets bancaires (autres que le Livret A donc) restent le meilleur moyen de placer ses liquidités sans risques, vous pouvez aussi diversifier vos investissements via des fonds ou des indices boursiers.

Les placements financiers sont-ils adaptés à votre stratégie d’investissement ?

Avant de regarder en détail les placements financiers qui peuvent vous aider à développer votre épargne, il est important de vous poser une simple question : ce type de placement est-il adapté à mon profil ?

L’investissement immobilier et les placements financiers sont complémentaires, inutile de les opposer. Mais vous devez savoir qu’en matière de finance, de très nombreux produits sont disponibles sur le marché.

Et, logiquement, ils sont plus ou moins risqués. Un équilibre entre sécurité et rentabilité est nécessaire afin de vous bâtir un patrimoine dans le temps.

  • Les placements les moins risqués et sans aucune fiscalité, comme le Livret A, vous rapporteront peu (0,75% pour le Livret A depuis l’été 2015) ;
  • Une assurance-vie, qui nécessite un placement à plus long-terme, et engendre des frais, vous rapportera plus (au-dessus des 3%) ;
  • Investir en bourse peut vous permettre d’atteindre une rentabilité à deux chiffres, à condition de faire les bons choix, et de suivre vos placements régulièrement.

Vous le comprenez aisément, il existe des placements qui correspondent à tous les profils ! Le Livret A rémunère peu, mais est sécurisé et ne demande aucun effort. Les fonds et actions peuvent être très rentables, mais nécessitent des recherches, du suivi, et un certain sang-froid.

Les placements financiers à privilégier

Le Livret Jeune : il s’agit clairement du meilleur placement pour les 12-25 ans ! Son montant maximal est de 1 600 € (hors intérêts capitalisés) et son taux d’intérêt est au moins égal à 0,75 %. Il est librement fixé par les banques.

Le LEP : mieux que le classique Livret A, mais moins bon qu’un PEL (voir ci-après), le compte sur livret d’épargne populaire (LEP) s’adresse aux personnes avec des revenus modestes. Un plafond de revenus selon la situation familiale doit être respecté pour ouvrir le LEP, dont le taux d’intérêt annuel est de 1,25%, c’est-à-dire le taux du Livret A majoré de 0,5%.

Le PEL : le plan d’épargne logement est une épargne bloquée pour 4 ans (avec une durée pouvant aller à 10 ans), avec un taux d’intérêt fixé à l’ouverture, actuellement de 2%. Les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu (jusqu’au 12e anniversaire) mais n’échappent pas aux prélèvements sociaux. Un placement épargne net d’impôt à considérer !

Assurance vie avec fonds euros dynamiques : plus risqués que les supports classiques, les contrats d’assurance vie avec fonds en euros affichent de belles performances. Une part des sommes est sécurisée (généralement 70%) et l’autre est placée dans des actions ou de l’immobilier, avec un plus grand risque certes, mais une rémunération potentiellement plus forte. Le seul risque est d’avoir parfois des performances faibles voire nulles en cas d’années compliquées sur le plan financier, comme en 2008.

Assurance vie avec unités de compte : il s’agit de contrats « multisupports » qui combinent un fonds en euros (comme nous venons de le voir) et des unités de compte : actions, marchés obligataires, fonds diversifiés. Avec ce placement, vous n’avez pas de garantie totale en capital. Vous pouvez donc perdre une partie de votre mise initiale.

PEA-PME : le plan d’épargne en actions reste une solution très bien pensée pour investir dans des entreprises. Le PEA-PME permet d’investir sur des PME et ETI, avec un nombre de salariés et des performances financières plafonnés. Avec ce produit, vous investissez dans l’économie réelle, et les gains sont nets d’impôts au-delà de la 5e année !

PEE : le plan d’épargne entreprise (PEE) est un système d’épargne collectif que votre société propose peut-être. Les versements effectués peuvent aller jusqu’à 25% de votre rémunération annuelle. L’entreprise peut réaliser un abondement, et celui-ci n’est pas imposable sur le revenu !

PERCO : le plan d’épargne pour la retraite collectif est un produit pensé pour la constitution de la retraite. Les versements constituent un portefeuille de valeurs mobilières, et l’argent devient disponible à partir du départ à la retraite (sauf cas de déblocage anticipé).
Comme pour le PEE, l’entreprise peut réaliser un abondement, et celui-ci n’est pas imposable sur le revenu !

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire