Pourquoi mettre ses vieux vêtements dans des bornes de récupération ?

recycler vetement pourquoi

S’il est un secteur dans lequel les statistiques font tourner la tête, c’est bien celui de l’habillement. Selon les données de l’Institut Français de la Mode, chaque année, les ventes de textile-habillement pèsent pour plus de 30 milliards d’euros.

Même si les ventes (en volume) baissent, et que l’on observe une tendance de recherche de plus de qualité (au détriment de la quantité) un nombre impressionnant de tops, pantalons, chaussures et autres blousons se vendent quotidiennement. Et quand un petit trou apparaît, que le ménage de printemps passe par là, ou que la mode condamne un haut pourtant encore en état neuf, alors c’est le grand chambardement. On jette, on rachète.

Plus de vêtements achetés, c’est plus de vêtements jetés

Bien que la part des articles d’habillement et de chaussures dans le budget des ménages a diminué de moitié en 45 ans (selon l’Insee), nous nous sommes tous un jour retrouvés face à des piles de t-shirt dont nous n‘avons plus l’utilité, ou devant des pantalons un peu trop courts ou trop serrés…

A qui la faute ? A notre comportement d’achat parfois compulsif, à notre réceptivité aux campagnes marketing. Ces produits importés d’Asie, que nous aimons critiquer, sont pourtant souvent sur nos épaules. Bref, il y a des vêtements dans le dressing qui commencent à sérieusement s’ennuyer. Beaucoup de vêtements achetés, à jeter

Plutôt que de les jeter bêtement ou de les entasser (attention, vos placards ne sont pas extensibles), il est possible d’intégrer ces vêtements dans un cercle vertueux. Collectés, triés, valorisés, ils peuvent être portés par d’autres personnes ou recyclés. Bref, le début d’une seconde vie.

Comment donner une seconde vie à ses habits ?

Donnez vos vêtements !

Puisqu’ils ne vous sont plus utiles, ou qu’ils ne vous plaisent plus, alors donnez-les. Des bornes de collecte existent partout en France pour les récupérer. Le Relais compte environ 16 000 collecteurs partout en France. « Facilement reconnaissables, ils peuvent être installés en centre-ville ou en périphérie, sur les parkings de magasins ou d’immeubles ou encore dans les déchetteries » peut-on lire sur le site de l’association, qui propose une carte sur laquelle vous pouvez localiser rapidement le conteneur le plus proche de chez vous.

Chaque année, l’association collecte des milliers de tonnes de vêtements (90 000 tonnes en 2012).

Que deviennent-ils ? 90% sont ensuite réutilisés. Ils sont alors proposés en boutiques, à des prix bas, pour aider celles et ceux qui ont des difficultés à s’habiller.

D’autres vêtements sont aussi destinés à l’export en Afrique.

Enfin, parmi les vêtements usagés collectés, une part est recyclée pour la fabrication de chiffons d’essuyage ou d’isolants. Si aucune solution précédente n’est envisageable (dans environ 10% des cas), alors les déchets partent pour la valorisation énergétique ou, cas ultime, pour l’enfouissement.

Etes-vous de ceux qui stockent leurs vêtements 5 ans ou plus alors même qu’ils en les porteront plus (…juste au cas où) ou les mettez-vous à recycler dès qu’ils ne vous plaisent plus et vous encombrent ?

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire