La saint valentin et son offre commerciale

saint valentin inspiration et cadeaux

En matière de Saint Valentin, les avis sont partagés, et rarement nuancés… Piège commercial pour amoureux ou simple occasion de prendre le temps à deux ? Le public est lucide, la fête ambivalente : si deux français sur trois lui ont porté un toast en 2014, avec un cadeau pour la moitié d’entre eux, ils sont tout aussi nombreux à la qualifier d’opération commerciale. Un enjeu économique pour le commerce, sans doute. Mais pour les Valentins, la question est toute autre et le défi de taille : comment satisfaire sa moitié sans grever son budget ?

Le budget élastique de la saint Valentin

Offrir ou ne pas offrir ? Si contenter l’élu(e) de votre cœur n’a rien d’évident, ignorer les cœurs et rubans rouges placardés dans les vitrines l’est encore moins. Qu’à cela ne tienne, cette année, vous cédez aux sirènes de l’amour ! La mélodie du bonheur se poursuit, plus ou moins, jusqu’au moment de définir un budget. Céder aux bouquets colorés du fleuriste ? Aux rayons débordants de chocolats des supermarchés ? Casser la tirelire et opter pour la joaillerie ? Attention, vous faites fausse route…

Inutile de prendre un crédit pour votre cadeau de Saint Valentin, l’essentiel est le soin que vous y portez, pas la somme que vous y accordez. Expliquant sans doute qu’à l’ère d’internet, 70% des amoureux optent toujours pour des boutiques physiques, tandis qu’un français sur deux envisage un voyage surprise avec rendez-vous mystérieux à la gare. Investissez votre temps plus généreusement que votre argent, votre couple – et votre compte en banque – vous en remercieront.

Le bon cadeau de Saint Valentin, au bon endroit et au bon prix… ou pas !

Saint Valentin fête commerciale

Budget cadré, vous voici hésitant au pied du cœur. A quoi ressemble donc le bon cadeau ? Après enquête, le résultat est sans appel, et suffisamment rare pour être mentionné : à la Saint Valentin, hommes et femmes partagent les mêmes envies de consommation. Une sortie au restaurant d’un côté, un week-end ou un voyage en amoureux de l’autre. Les chocolats, les bijoux et la lingerie fine piétinent loin derrière sans assurance de réussite…

Quant à vous, messieurs, ajouter quelques fleurs ne pourra qu’augmenter votre succès, loin de ruiner vos économies. Madame souhaite rivaliser ? Sur la troisième place du podium masculin s’affichent les sorties culturelles, du théâtre au concert. Libre à vous, pour autant, de sacrifier le cadeau : après tout, la Saint Valentin se veut fête de l’amour dans sa glorieuse simplicité. Deux bougies, une rose et un mot doux suffisent parfois à emporter les faveurs !

La Saint Valentin, le plaisir d’offrir au-delà des clichés commerciaux

Le cadeau est-il nécessaire ? Sans doute pas. Pour autant, fêter la Saint Valentin est-il un acte forcément commercial ? Loin de là ! Rares sont ceux qui achètent un cadeau pour encourager la consommation. Et ceux qui qualifient la Saint Valentin d’opération commerciale sont d’ailleurs ceux-là même qui la célèbrent : conscients des enjeux économiques mais investis d’une toute autre mission… celle de combler leur partenaire à leur façon, du petit budget aux gros effets, du simple mot doux au dîner en amoureux. L’essentiel n’est pas le cadeau, mais l’envie de faire plaisir, au point que la moitié des français sondent leur partenaire avant de choisir. Alors finalement, la Saint Valentin, à quoi ça sert ? A faire une pause à deux, pour ceux qui la célèbrent. A décorer les vitrines, pour les autres…

Laisser un commentaire