J’ai testé pour vous le poêle à bois à la maison

poele bois maison

C’est le mode de chauffage tendance !

Vous connaissez sans doute un couple d’amis qui a fait installer avant l’hiver un poêle à granulés de bois dans sa maison.
Avec la promesse de réduire drastiquement la facture, tout en apportant un confort de chauffage excellent, les poêles sont de plus en plus nombreux dans nos foyers.

Le moment est venu de craquer et de s’en offrir un ?

Pour vous faire une idée, Thierry, 40 ans, habitant du Centre de le France, partage son expérience.

Les poêles à granulés : une autre façon de se chauffer

N’y allons pas par quatre chemins : la facture d’énergie augmente sans cesse. Installés dans une maison que nous avons rénové pendant plusieurs années, avec ma femme et mes deux filles, nous voyions le budget électricité / gaz progresser, inévitablement. Non pas que nous ayons une consommation excessive. Même en « faisant attention », les frais fixes et le coût énergétique sont en hausse. Pour cette raison, et aussi pour donner à notre maison un vrai cachet, nous avons décidé de basculer sur le poêle à bois avec granulés.

Nous avons comparé les offres, et notamment hésité entre les poêles qui permettent de brûler des bûches, ou ceux qui sont pensés pour les granulés. Assez rapidement, les granulés de bois sont apparus comme le meilleur choix pour nous. Avec un rendement supérieur, peu coûteux et surtout faciles à stocker, les granulés constituent un combustible très pratique et économique.

Bien que l’on ne puisse pas parler d’énergie « écologique », les granulés sont fabriqués à partir de chutes de bois, ce qui donne à notre installation un côté « engagé », en plus de sublimer le salon. Non, le poêle à granulés ne remplace pas la télévision, mais j’avoue que son foyer attire les regards et les questions de nos amis.

Apprendre à utiliser son poêle à granulés

Avant de pouvoir utiliser ce fameux poêle (nous avons fait appel à des spécialistes pour nous conseiller sur le modèle à choisir en fonction de nos besoins et de la surface), il faut avant tout bien poser le poêle.

  • Il faut percer le mur pour faire passer les évacuations, en respectant certaines conditions d’isolation ;
  • La sortie de toit doit répondre à certaines règles de hauteur, pour ne pas déranger le voisinage et éviter tout risque pour la maison ;
  • Il faut que le raccord électrique du poêle soit séparé du circuit électrique classique, afin de sécuriser le tout en cas de sur-tension.

Ce n’est pas aussi sorcier que cela ! Nous avons effectué une grande partie des travaux avec ma femme, notamment en supprimant nous-même notre ancienne cheminée, et en plaçant le poêle, avec un coffrage au niveau du plafond. Pour le raccord, c’est un professionnel qui est venu.

Nous avons retenu une personne certifiée RGE, norme qui apporte une garantie sur le sérieux des professionnels. Puis ce fut la découverte. Nous avons retenu un modèle qui dispose d’un dispositif de réglage du débit de granulés, en fonction de la température de la pièce, mais aussi des horaires de fonctionnement que nous avons convenus.

Il est réglable selon des plages horaires, pour que la température soit idéale en rentrant le soir par exemple.

Bilan : même en plein hiver, toute la maison est bien chauffée. Notre maison dispose d’un grand salon / salle à manger et d’un couloir qui mène vers la partie nuit.
En plaçant le poêle dans l’alignement de ce couloir (là où se trouvait l’ancienne cheminée) nous avons une bonne distribution de la chaleur. A plusieurs reprises (que je compte sur les doigts d’une main), nous avons allumé le radiateur électrique dans une chambre. Nous les avons conservés, au cas où, en appoint.
Côté finances, nous avons acheté les granulés en sacs, en grande quantité, afin de réduire le prix. Ce sont des sacs de 15 kg, que nous stockons dans le garage.
Il faut compter entre 300 et 350 € la tonne, selon le lieu de résidence, et aussi selon que vous choisissiez de vous faire livrer ou de gérer vous-même le transport. Cela sera suffisant pour un hiver.

Nous avons ainsi réalisé une économie de 45% sur l’énergie, et l’installation sera, à ce rythme, rentabilisée dans environ 10 ans.

Convaincu ? Alors n’attendez plus !

Stéphanie PILATES
Pleine de vie, je suis heureusse de vous faire part de mes bons plans pour prendre soin de vous et économiser ci et là ! Budgetmag.com est le suppport idéal pour cela : un magazine en ligne et ses moultes conseils rien que pour vous !

Laisser un commentaire